ActuBruxelles

Déjeuner-Conférence Union Professionnelle du Secteur Immobilier

Par 19 septembre 2018 Pas de commentaire

Ayant eu le plaisir d’être une nouvelle fois l’orateur invité du déjeuner annuel de travail de l’Union Professionnelle du Secteur de l’Immobilier (UPSI), je m’y suis exprimé sur les différents enjeux de l’immobilier à Bruxelles. J’ai tenu à mettre en évidence les principales difficultés auxquelles doit faire face la zone du canal, en termes de mobilité, sécurité, intégration, formation ou encore logements.

Beliris, qui fête aujourd’hui ses 25 ans et dont je suis le Ministre de tutelle, œuvre chaque jour pour résorber cette fracture, au moyen de multiples projets négociés avec la Région. Certains de ces projets ont trait à la mobilité: la prolongation du métro vers le Nord jusqu’à Bordet et l’étude de faisabilité et d’opportunité vers le Sud en sont deux exemples qui me tiennent particulièrement à cœur et qui permettront une amélioration de l’offre de transport en commun et une intensification de l’utilisation d’alternatives à la voiture.

D’autres projets concernent directement notre patrimoine artistique et culturel. Je citerai comme exemples, la rénovation des bâtiments du Palais des Beaux-Arts, l’aménagement d’une salle de répétition pour l’Orchestre National de Belgique ou encore la rénovation des façades du Théâtre Royal de la Monnaie, chantier qui prendra cours après la construction du tunnel entre les ateliers et le théâtre-même. Les Musées Royaux des Beaux-Arts de Belgique ainsi que le Musée du Cinquantenaire, en collaboration avec la Régie des Bâtiments, seront également rénovés dans le cadre du Masterplan  à venir.

Enfin, des projets mettent en avant la formation comme le Library and Innovation Center, nouveau bâtiment regroupant les bibliothèques techniques de l’ULB et de la VUB. Beliris finance également l’acquisition d’un site pour une transformation en un centre de formation aux métiers de la construction.

Tous ces projets doivent contribuer au rayonnement de Bruxelles, améliorer la qualité de vie et accroître son attractivité vis-à-vis des investisseurs. En tant que capitale européenne, Bruxelles doit aussi pouvoir convaincre les investisseurs étrangers. Au cours des différentes missions économiques et visites d’Etat, les représentants belges du secteur de l’immobilier peuvent faire valoir l’intérêt de l’investissement en Belgique et particulièrement à Bruxelles. Notre expertise n’est plus à démontrer.

En ma qualité de Ministre des Affaires étrangères et européennes, j’ai souhaité procéder à un redéploiement de l’activité diplomatique à travers le monde: certaines ambassades ont été supprimées, tandis que de nouvelles structures ont vu le jour suite à une construction ou une rénovation.

Enfin, je me réjouis de la récente mesure approuvée par le gouvernement fédéral sur l’assujettissement des locations immobilières professionnelles. Cette mesure, destinée à redynamiser l’ensemble du secteur de l’immobilier, va encourager les investissements belges et étrangers et faciliter l’accès des entreprises au marché de la location.