Accueil  »  2016 - Décembre  »  6 savoureux restaurateurs décorés à Bruxelles
déc 16, 2016

6 savoureux restaurateurs décorés à Bruxelles

Ce vendredi 16 décembre, j’ai remis la décoration de Chevalier dans l’Ordre de Léopold II  à six restaurateurs bruxellois d’origine étrangère : Monsieur Antonio SPINELLI, du restaurant San Daniele, Monsieur Yosuke SUETSUGU, du Nonbe Daigaku, Monsieur Gergis BOU JAOUDE, du Mont Liban, Monsieur Marc BEUKERS, des Larmes du Tigre, Monsieur Roberto PONTE, de La Cueva de Castilla & Al Matbakh, et Monsieur David MARTIN, de La Paix & Bozar Brasserie.

Cette cérémonie s’est tenue au palais d’Egmont, un haut lieu de la diplomatie belge qui, accueillant généralement des chefs d’Etat et de Gouvernement du monde entier, accueillait pour l’occasion d’autres chefs, sans doute parmi les plus savoureux…

Des restaurateurs qui, nés à l’étranger ou en Belgique de parents étrangers, ont tous en commun d’être devenus de véritables ambassadeurs des traditions culinaires de leur pays dans notre capitale.

Antonio SINELLLI a été maitre d’hôtel dans le célèbre restaurant La Maison du Bœuf avant d’ouvrir en 1983 le San Daniele à Ganshoren. Une maison récompensée en 2004 par une étoile au Michelin et en 2008 par un Delta d’Or.

Yosuke SUETSUGU a une carrière qui l’a d’abord mené à Tokyo, Nagoya et Paris. Il débarque à Bruxelles en 1977, pour y être le chef du Tagawa, célèbre restaurant japonais de la capitale. En 2007, il ouvre à Ixelles son propre restaurant le Nonbe Daigaku.

Gergis BOU JAOUDE est né au Liban et est arrivé à Bruxelles en 1991. Il prend alors la direction d’un restaurant libanais au Fort Jaco à Uccle. 10 ans plus tard, il ouvre sa propre table, Le Mont Liban, référence culinaire et de convivialité.

Marc BEUKERS est né à Uccle, d’un père hollandais. En 1985, de retour d’un voyage en Thaïlande, il décide d’ouvrir avec un ami un restaurant thaï « Les Larmes du Tigre« . Une adresse qui, proche du palais de Justice, devient une institution, notamment pour le monde politique et artistique.

Roberto PONTE est né à Vilvorde de parents espagnols arrivés en Belgique en 1965. A 23 ans, il reprend avec son frère La Cueva de Castilla, un café espagnol que l’on appellerait aujourd’hui « bar à tapas » sur la place communale de Schaerbeek… L’enseigne prend une autre dimension: on y sert une cuisine ibérique généreuse, inspirée des différentes régions d’Espagne.

David MARTIN est né à Fumel, un petit village du sud-ouest de la France, d’une mère originaire d’Alsace et au sein d’une famille active dans la restauration en France et aux Etats-Unis. Passé par des établissements de renom dans le Gers, à Londres et à Paris, il débarque en 1994 à Bruxelles. Tombé amoureux de la fille des propriétaires du fameux restaurant La Paix d’Anderlecht, qu’il épouse, il en reçoit de ses beaux-parents la direction en 2004. Son talent est reconnu partout: une troisième toque et une note de 17/20 au Gault et Millau, une étoile du Guide Michelin et l’entrée en 2014 dans le Top 100 des meilleurs restaurants européens. Sa cuisine est franco–belge avec une influence japonaise marquée. David Martin est aujourd’hui également à la tête de la brasserie de Bozar.

Galerie photos :

Voir toutes les galeries


  • Archives


Imprimer cet article