Actu

Visite d'Etat aux Pays-Bas : présentation de notre nouvelle ambassade commune à Kinshasa

En marge de la visite d’Etat aux Pays-Bas, j’ai présenté à Amsterdam, aux côtés de la Ministre néerlandaise de la Coopération au développement, Lilianne Ploumen, la maquette de la toute nouvelle ambassade belge au Congo.

Dans le cadre d’un partenariat, le bâtiment belge intégrera en effet l’ambassade des Pays-Bas, nos voisins y loueront des espaces. Cet accord de partage est en fait plus global et porte sur trois ambassades : à Caracas au Venezuela et à Buenos Aires en Argentine, où les Néerlandais sont plus présents, c’est la Belgique qui loue des bureaux.

L’accord avec les Pays-Bas est lié à la réforme des postes diplomatiques qui vise, depuis 2013, à dégager des économies sur l’ensemble de la législature. Pour chaque ambassade, on se demande s’il est possible de faire des économies en travaillant avec les Pays-Bas, et de réaliser un gain en termes d’efficacité en se répartissant le travail diplomatique. D’autres représentations sont concernées comme celle à Tirana, en Albanie, ou à Yaoundé, au Cameroun.

La nouvelle chancellerie en RDC est un bâtiment central pour la diplomatie belge, compte tenu de son expertise au Congo. Elle couvre plus de 6 000 m², répartis sur quatre étages, en plein cœur de Kinshasa, au boulevard du 30 juin.

Ce bâtiment atteint le plus haut niveau de performance énergétique sur tout le continent africain. Il est certifié passif, c’est-à-dire proche de zéro émission de CO2, et bénéficie du standard excellent selon la certification environnementale BREEAM. Pour cela, les concepteurs ont notamment mis en place un système de ventilation adapté au climat tropical congolais, prévu des panneaux solaires et utilisé des matériaux respectueux de l’environnement.

L’ancienne ambassade belge à Kinshasa, qui date des années 50, est devenue complètement désuète. Plutôt que de tenter une rénovation onéreuse, il a été décidé d’en construire une nouvelle. Le projet a réellement commencé en 2012, et la pose de la première pierre a eu lieu en septembre 2014. Le chantier devrait se terminer autour de février-mars 2017 et le bâtiment  sera accessible avant l’été.

Avec La Libre