Actu

Visite de chantier de la future prison à Marche-en-Famenne

Didier Reynders

Après la signature du contrat fin juin, j’ai participé ce vendredi, avec mon collègue Stefaan De Clerck, à la présentation du projet ainsi qu’à une visite de chantier de la future prison de Marche-en-Famenne.

Cet établissement pénitentiaire sera doté d’une capacité de 312 places et opérationnel en juillet 2013.
Sa construction s’inscrit dans le cadre du « master plan » fédéral, qui prévoit entre autres quatre nouvelles prisons d’ici à 2013, à Marche-en-Famenne mais également à Leuze-en-Hainaut, Termonde et Beveren, pour un total de quelque 1.400 places supplémentaires.
Le bâtiment comportera les composantes suivantes : la zone cellulaire, le complexe d’entrée, le complexe de visite, la cour d’honneur et les espaces extérieurs.
Dans un souci de développement durable, il sera veillé à intégrer et respecter le site tant en phase de chantier que d’exploitation ainsi qu’à limiter l’impact sur l’environnement.
Le site est un paysage de plaine agricole. La prison sera implantée sur un point haut et n’occupera que la moitié de la surface. A l’approche de la route d’accès, des talus cadreront la vue sur l’entrée de l’établissement.
Le concept d’aménagement vise à associer l’impératif de sûreté avec un cadre de vie conforme et des conditions de travail répondant aux attentes du personnel.
Au moment des choix socio-économiques et de société, il faut en effet continuer à améliorer les infrastructures judiciaires pour les rendre plus sécurisantes et plus adaptées aux réalités de terrain, de même que renforcer la crédibilité de la justice, notamment par l’effectivité des sanctions.
La Régie des Bâtiments est le maître d’ouvrage. Elle paiera pendant 25 ans une indemnité de disponibilité au consortium L’Hourgnette SA, assurant le projet, la construction, le financement et l’entretien, puis la prison deviendra propriété de l’Etat fédéral.

Voir notre diaporama …