Actu

Plus de médecins dans nos campagnes : nous renforçons le dispositif d’aide fédérale

Face à la pénurie de médecins en milieu rural, le Gouvernement a mis en place des aides aux jeunes médecins les encourageant à s’y installer. Des primes Impulseo d’un montant de 20.000 euros sont ainsi octroyées aux médecins généralistes qui s’établissent soit dans une zone à faible densité médicale, soit dans une zone d’action positive.
A ce jour, ce montant de 20.000 euros est ajouté aux autres revenus professionnels du médecin, que celui-ci doit déclarer l’année où il les perçoit. Ceci a pour résultat une imposition de cette prime à un taux élevé et dès lors, pour le jeune médecin, un bénéfice d’une partie moindre de celle-ci (entre 50% et 55%).
Je me réjouis dans ce contexte de l’approbation en séance plénière de la Chambre de ce jeudi de la proposition de loi du groupe MR et précisément de David Clarinval selon laquelle, à l’instar du modèle instauré pour le nécessaire soutien au secteur agricole, le taux de taxation de cette prime de 20.000 euros est ramené à 16,5 %. Cela signifie un gain d’environ 6.700 euros pour le praticien qui démarre.
Dans une situation où 166 communes, dont 90 en Wallonie, sont en manque de médecins généralistes, j’ai bon espoir que ce renforcement du dispositif rende celui-ci plus attrayant et contribue à répondre concrètement aux besoins dans nos campagnes.