Actu

Mission princière en Inde : diversifier nos relations économiques

Je participe cette semaine à la mission économique princière en Inde. Pour la deuxième fois, celle-ci est conduite par la Princesse Astrid, qui succède au Prince Philippe devenu Roi.

Cette mission économique, qui compte quelque 340 participants représentant 160 sociétés, est la plus importante jamais menée dans ce pays émergent. Elle a pour objectif de diversifier les relations économiques entre la Belgique et l’Inde. La Belgique est en effet le deuxième partenaire commercial de l’Inde, derrière l’Allemagne, mais devant la Grande-Bretagne, l’ancienne puissance coloniale. Cette position est largement due aux échanges liés aux diamants. La mission entend ouvrir davantage le potentiel économique à des secteurs comme la logistique, les énergies renouvelables, l’assainissement des eaux, le traitement des déchets, la santé, les transports et le dragage.

J’ai par ailleurs décidé d’installer un deuxième consulat général en Inde, qui ouvrira ses portes la semaine prochaine à Chennai, ancienne Madras et capitale de l’Etat du Tamil Nadu. Ce consulat général complétera le réseau diplomatique belge dans ce pays de 1,2 milliard d’habitants, qui compte une ambassade à New Delhi, un consulat général à Mumbai, ancienne Bombay à l’ouest, et un consul honoraire à Bangalore, capitale de l’Etat du Karnataka au centre-sud.

A Delhi, la capitale fédérale, j’ai rencontré ce lundi, aux côtés de la Princesse Astrid, le Ministre des Nouvelles Energies et des Energies renouvelables, Farooq Abdullah, le Ministre du Commerce et de l’Industrie, Anand Sharma, ainsi que mon homologue des Affaires étrangères Salman Khurshid. Cette journée a également été l’occasion de présenter les atouts humains et fiscaux de notre pays aux entrepreneurs indiens.

Ce mardi, la délégation belge quittera la capitale fédérale pour s’envoler vers Mumbai, où se dérouleront notamment des rencontres économiques dans le secteur financier, diamantaire, pharmaceutique et des transports.

Cette mission économique intervient alors que l’Inde est l’invitée du festival culturel Europalia. Le Président indien Pranab Mukherjee était venu assister à son inauguration début octobre. Il a été invité à participer à deux cérémonies prévues en Belgique l’an prochain à l’occasion du centenaire de la première Guerre mondiale.