Actu

Mission ministérielle du Benelux en Ukraine

Ce lundi 23 novembre, j’étais à Kiev dans le cadre d’une mission ministérielle du Benelux.

Avec mes collègues néerlandais Bert Koenders et luxembourgeois Jean Asselborn, nous avons rencontré notre homologue ukrainien Pavlo Klimkin, le Premier Ministre Arseni Iatseniouk et le Président Petro Porochenko.

Rencontre avec le Ministre des Affaires étrangères ukrainien Pavlo Klimkin

Le matin, nous avons échangé avec la société civile sur les réformes, la lutte contre corruption, les droits de l’homme, ainsi qu’avec des représentants d’Amnesty International.

Rencontre avec la société civile

Echange avec des représentants d'Amnesty

Nous avons également participé à un briefing de l’OCDE sur la situation dans l’Est de l’Ukraine et en Crimée.

Briefing de l'OCDE





Notre volonté est de faire pression sur l’Ukraine concernant la décentralisation et la lutte contre la corruption : nous soutenons la souveraineté et l’intégrité de l’Ukraine, c’est pour cette raison que nous soutenons ses efforts pour lutter contre la corruption, réformer son système judiciaire et travailler sur la décentralisation du pouvoir. Cela se fait dans le cadre du traité d’association avec l’UE.

Nous mettrons une pression identique sur la Russie à propos du cessez-le-feu et une application correcte des accords de Minsk 2, qui prévoient un règlement politique dans l’Est rebelle d’ici à la fin de l’année. Sans réel progrès, nous devrons poursuivre avec les sanctions économiques.


Bert Koenders, Jean Asselborn ainsi que Pavlo Klimkin

J’ai également plaidé pour un meilleur accès des ONG humanitaires à l’Est de l’Ukraine. De nombreuses personnes dans l’Est sont en fuite et nécessitent de l’aide.

C’est la deuxième visite ministérielle du Benelux en Ukraine, après une première mission organisée dans la foulée de la contestation de la place Maïdan de Kiev qui avait entraîné la chute de l’ex-Président Viktor Ianoukovitch en 2014.

la souveraineté et l'intégrité de l'Ukraine. C'est pour cette raison que nous soutenons les efforts de l'Ukraine pour lutter contre la corruption, réformer son système judiciaire et travailler sur la décentralisation du pouvoir. Cela se fait dans le cadre du traité d'association avec l'UE.