Actu

Magritte, le dernier fleuron des musées bruxellois : ceci est bien un musée

Didier Reynders et nos Souverains

C’est l’histoire d’un mec. Qui peignait. Un Belge. Un surréaliste. Il faut l’être un peu dans notre pays.

Sa Majesté le Roi Albert II et la Reine Paola

Le Musée Magritte a été officiellement inauguré mercredi en présence du Roi Albert et de la Reine Paola.

Didier Reynders

Didier Reynders et Sabine Laruelle, qui ont largement contribué à la création de ce musée, étaient bien sûr présents pour assister à la concrétisation de ce projet qui constitue une nouvelle contribution culturelle au déjà très large éventail qu’offre Bruxelles dans le domaine de la culture.

Sabine Laruelle

Ce nouvel écrin situé dans l’Hôtel Altenloh, place royale à Bruxelles, ouvrira ses portes au grand public le 2 juin prochain. Il s’agit du premier musée de cette ampleur consacré à l’artiste surréaliste
« J’espère qu’il sera possible de travailler dans la même philosophie sur d’autres projets,» a déclaré Didier Reynders, rappelant que le  groupe industriel franco-belge Suez intervenait pour 4,5 millions d’euros dans ce projet et assurera toute la rénovation et l’installation intérieures.
Le Musée Magritte abritera la plus grande collection de tableaux du peintre, non seulement par le nombre d’oeuvres, mais aussi par la diversité de celles-ci.

Didier reynders et Sabine Laruelle

René Magritte fut l’un des artistes belges les plus renommés, en Belgique comme à l’étranger. « Le plus grand inventeur d’images du 20ème siècle, » écrivit de Magritte un critique contemporain.
Ce Musée ne sera pas une « Trahison de l’image, » comme celui célébrissime, représentant une pipe et que Magritte avait légendé « Ceci n’est pas une pipe. »

Didier reynders et Sabine Laruelle

Le futur Musée comprendra les 150 oeuvres de Magritte (dessins, peintures) du musée d’art moderne. On y retrouvera toute la carrière du peintre et des chefs d’oeuvre comme « L’homme du large » et « Le coeur secret » de 1927 et l’« Empire des lumières » de 1954. Il y a aussi la plus grande collection d’oeuvres de la « période vache» et de la période du « surréalisme en plein soleil. »
Deux périodes très différentes du Magritte « habituel », décriées à l’époque mais qu’on redécouvre. Les 39 tableaux de la « période vache » furent réalisés en 6 semaines en 1948 pour une expo à la galerie du Faubourg à Paris.
Le Musée montrera aussi des films, des photos, des textes, des lettres. Ce sera un parcours idéologique qui parlera aussi de l’homme et de sa pensée.
Le Musée est en partenariat avec la Menil Foundation à Houston, qui possède la seconde plus belle collection Magritte et qui a édité avec David Silvester le catalogue raisonné de l’artiste. La Fondation Magritte et Charly Herscovici sont associés et apporteront aide financière et contacts avec les collectionneurs du monde entier. Le centre d’études Magritte (ULB) sera également partenaire avec ses collections.

Visite du Musée Magritte

Le musée qui s’étend sur 2.500 mètres carrés et compte cinq niveaux mis en scène par Winston Spriet, présente la plus grande collection d’oeuvres de René Magritte au monde non seulement par le nombre d’oeuvres, mais aussi par la diversité de celles-ci.