Actu

L’agence de presse radiophonique indonésienne KBR68H lauréate du Prix International Roi Baudouin pour sa contribution au développement démocratique

La Famille Royale et le gagnant

L’agence de presse radiophonique indonésienne KBR68H, qui s’est distinguée depuis 1999 par sa « contribution au développement démocratique, » avec un réseau de plus de 630 radios au service de la démocratie, de la tolérance et du développement, est la lauréate du Prix International Roi Baudouin pour le Développement 2008-2009.

La remise du prix par le Roi

Le Prix, d’un montant de 150.000 euros, a été remis mardi à « Tosca » Santoso, cofondateur et directeur de KBR68H, au Palais Royal de Bruxelles, en présence du Roi et de la Reine, du Prince Philippe et de la Princesse Mathilde, de la Princesse Astrid et du Prince Lorenz et de la Princesse Claire. De nombreuses personnalités avaient été invitées à la cérémonie, dont Didier Reynders, le Vice-Premier Ministre et Ministre des Finances, Président du MR.

La cérémonie

L’agence indonésienne est ainsi récompensée pour sa « contribution à un développement durable fondé sur le renforcement de la démocratie, de la tolérance et de la participation citoyenne, par la production et la circulation d’une information de qualité dans un réseau de radios locales ainsi que la promotion d’une éthique professionnelle dans le monde des médias. »
L’agence de presse radiophonique KBR68H a été créée en avril 1999, au moment où l’Indonésie entamait une ouverture démocratique après la chute du régime autoritaire de Suharto, par un groupe d’activistes et de professionnels des médias. Son nom est la contraction de Kantor Brita Radio (agence de presse radio) et de son adresse, au numéro 68H de la rue Utan Kayu, à Djakarta, un local où s’était installé le groupe d’activistes contre la censure.
KBR68H fournit de l’information indépendante et des programmes éducatifs à plus de 630 radios réparties dans tout le pays. Une bonne partie des programmes produits sont des talk-shows thématiques et interactifs qui abordent notamment les thèmes liés à la tolérance religieuse, aux droits de l’homme, à la condition féminine et à l’environnement.
Les médias sont en effet de plus en plus reconnus comme des acteurs indispensables des processus de développement, au sens large du terme. C’est précisément le rôle joué par KBR68H en Indonésie: l’agence contribue à former une opinion publique indépendante, en diffusant une information précise, en stimulant la culture du débat et l’émergence d’un journalisme de qualité.
Cette année encore, l’attribution du Prix est allée bien au-delà du soutien financier qu’il représente. Le Prix assure à ses lauréats une visibilité et une promotion internationales, en particulier auprès des principaux acteurs du développement, tels que les Nations Unies et leurs agences spécialisées, la Banque mondiale, l’Union européenne, le monde des fondations ou des ONG internationales.