Actu

Journée internationale pour l'élimination de la violence à l'égard des femmes

A l’occasion de la Journée internationale pour l’élimination de la violence à l’égard des femmes, je tiens à rappeler que les femmes et les jeunes filles sont encore trop souvent les victimes de violences liées aux conflits, dans de nombreuses régions du monde. C’est particulièrement le cas dans l’est de la République démocratique du Congo, où les groupes armés commettent ce type de violences en dépit des efforts visant à restaurer la paix et la stabilité dans la région.

Cette journée internationale offre l’opportunité de s’unir contre ces actes inacceptables, où qu’ils soient commis. Elle permet également de saluer les efforts de tous ceux qui consacrent leur vie à mettre un terme à ces atrocités et à offrir le réconfort aux victimes. Je souligne tout particulièrement le travail remarquable réalisé par le Docteur Mukwege à Bukavu, en RDC. Son action en faveur des femmes victimes de violences sexuelles a permis d’alerter l’opinion internationale à ce drame et revêt aujourd’hui une dimension symbolique qui dépasse largement les nombreuses femmes à qui il offre quotidiennement son aide.

La promotion et la protection des droits de l’Homme et de leur caractère universel constituent une des priorités de la politique étrangère de la Belgique et l’un de mes fils rouges. Les droits des femmes jouent un rôle central dans ce cadre. Je souhaite par ailleurs rappeler que l’élimination de la violence à l’encontre des femmes est un élément important du deuxième plan d’action de la Belgique, rédigé dans le cadre de l’application de la résolution 1325 (Femmes, Paix, Sécurité) du Conseil de sécurité des Nations-Unies. En unissant ces priorités avec l’action de la Coopération au Développement, c’est toute une politique intégrée qui sera poursuivie afin de contribuer à lutter contre ce fléau intolérable.

>>> COMMUNIQUE DE PRESSE (F/N) : Journée internationale pour l’élimination de la violence à l’égard des femmes