Actu

Je regrette l’organisation des élections présidentielles au Burundi ce 21 juillet

Je regrette fortement l’organisation des élections présidentielles au Burundi ce 21 juillet. Ces élections ne répondent pas aux exigences minimales d’inclusivité et de transparence. Elles ne sont pas crédibles et ne sont certainement pas de nature à résoudre la crise profonde qui secoue le Burundi.

J’espère que le dialogue entamé sous la médiation de l’Ouganda permettra de rétablir le consensus entre toutes les parties et d’assurer le respect des principes fondamentaux comme le respect pour l’Etat de droit, la démocratie et les droits de l’homme. Je regrette que les élections aient été organisées avant que ce dialogue ait pu vraiment démarrer.

La Belgique appelle le Burundi à renouer avec l’esprit de consensus et d’inclusivité qui a présidé aux accords d’Arusha et qui demeure le socle de l’ordre constitutionnel et de la stabilité au Burundi. Comme annoncé, la Belgique sera amenée à réexaminer sa coopération avec le Burundi. Elle continuera avec ses partenaires à tout mettre en œuvre pour revenir à une solution conforme à l’esprit d’Arusha et enrayer la violence.

>>> COMMUNIQUE DE PRESSE (F/N/E) : Didier Reynders regrette l’organisation des élections présidentielles au Burundi ce 21 juillet