Actu

Grève nationale : respecter le droit au travail

La grève nationale de ce lundi 30 janvier est une arme qui apparaît très forte et dont on ne comprend pas bien l’ampleur aujourd’hui.
En tant que Ministre des Affaires étrangères, je souhaite évidemment que le sommet européen puisse se réunir et que les chefs d’Etat et de Gouvernement puissent travailler dans les meilleures conditions à Bruxelles.
Je souhaite surtout que chacune et chacun qui souhaite travailler puisse également le faire dans les meilleures conditions et que l’on respecte son droit au travail.
Au niveau européen, je plaide régulièrement, lorsque l’on parle de croissance et d’emploi, pour la construction d’une Europe sociale. Mais lorsque l’on parle de croissance et d’emploi, l’on doit partir de bases budgétaires.
Les réformes en Belgique sont nécessaires : nous devons travailler plus longtemps eu égard à une espérance de vie qui a beaucoup augmenté.
C’est pourquoi la grève de ce lundi est peu compréhensible : c’est un choix syndical d’aller dans cette direction mais cela ne va rien changer.
Je rencontre beaucoup de personnes qui souhaitent travailler, dans des commerces, dans des administrations. Je souhaite qu’on les laisse travailler. L’on observe des piquets, des barrages, des accès rendus difficiles pour certains établissements. Il faut se rendre compte qu’il y a des personnes, dans des commerces notamment, qui disposent de revenus faibles et qui ont besoin de leur journée de travail.
>>> Voir sur ce sujet:
L’interview sur Bel RTL du 31/1/12