Actu

ECOFIN – Les 27 s’accordent pour négocier le renforcement de la supervision du secteur financier suite à la crise

Les vingt-sept Etats membres de l’Union européenne ont accepté ce mardi de confier à la Présidence belge de l’UE un nouveau mandat pour négocier avec le Parlement européen un projet «phare» visant à renforcer la supervision du secteur financier suite à la crise, a indiqué Didier Reynders, qui présidait le Conseil des Ministres de l’Economie et des Finances dans le cadre de la Présidence belge européenne.

Didier Reynders

« Je suis particulièrement heureux que nous ayons pu conclure sur une approbation de ce nouveau mandat…Nous sommes dans la construction d’un compromis dynamique et crédible…Nous sommes sur la bonne voie, » a dit le Vice-Premier Ministre et Ministre des Finances.
Une rencontre avec le Parlement européen aura lieu dès mercredi matin pour soumettre aux eurodéputés le texte approuvé par les Etats de l’UE, dans l’espoir de parvenir à un accord final qui serait ratifié en septembre.
Des discussions intensives ont repris depuis début juillet pour tenter de trouver un accord sur ce projet emblématique de l’UE qui prévoit notamment la mise en place de trois nouvelles autorités chargées de surveiller les banques, les assureurs et les marchés.
« Nous irons vers la plus grande transparence possible,» a encore indiqué Didier Reynders, en évoquant les détails de la publication des tests de résistance imposés à 91 banques, censée dissiper les craintes des marchés quant à la solvabilité du secteur financier européen.

Présidence belge

Les Ministres de l’économie et des finances de l’UE se sont aussi engagés à recapitaliser les institutions les plus fragiles.
Les résultats des tests seront publiés le 23 juillet par les banques elles-mêmes, mais aussi par les autorités nationales de supervision bancaire, a précisé Didier Reynders.
Les Etats membres de l’Union européenne prendront « les mesures nécessaires pour aider, le cas échéant, leurs banques une fois que les résultats des ‘stress tests’ en cours sur leur solidité financière auront été publiés le 23 juillet prochain, » a-t-il dit.

Didier Reynders

« Nous attendrons ensuite la publication des résultats et nous prendrons les mesures nécessaires si des insuffisances devaient être identifiées,» a conclu Didier Reynders.