Actu

Didier Reynders visite avec Annemie Turtelboom des nouveaux logements pour familles avec enfants en séjour illégal mis à leur disposition à Tubize

Téléchargez le document relatif à l’accueil des familles

Didier Reynders et Annemie Turtelboom

Didier Reynders et Annemie Turtelboom

Didier Reynders, dans sa capacité de responsable de la Régie des Bâtiments, a visité vendredi à Tubize, avec Annemie Turtelboom, la Ministre de la politique d’Asile et de Migration, des appartements destinés au logement de familles avec enfants en séjour illégal, en attente de rapatriement, celles-ci n’étant plus maintenues dans des centres fermés depuis le mois d’octobre 2008.
Les Ministres, accueillis par le Député-Bourgmestre de la ville, Raymond Langendries, se sont rendus dans les appartements du 88, rue de Bruxelles sous la conduite de Geert Verbauwhede, responsable du projet à l’Office des Etrangers, et des coaches qui encadrent les familles.

Freddy Roosemont, Directeur Général de l’Office des Etrangers, Annemie Turtelboom et Raymond Langendries

Annemie Turtelboom, a expliqué lors d’une conférence de presse conjointe avec Didier Reynders et Freddy Roosemont, Directeur Général de l’Office des Etrangers, qu’elle avait décidé de placer les familles avec enfants en séjour illégal dans des structures d’accueil ouvertes, offrant ainsi une vie de famille souple et équilibrée. Didier Reynders a lui décidé de demander à la Régie de fournir les bâtiments recherchés. C’est dans ce cadre que les familles avec enfants vont être logées dans des maisons ou appartements, auparavant mis à la disposition de la police et aujourd’hui désaffectés, et dont la Régie des Bâtiments est gestionnaire.
Depuis le mois d’octobre, trois maisons sont ainsi mises à disposition à Zulte. Et à partir du 16 février 2009 quatre appartements seront disponibles à Tubize. Ces logements ont été entièrement rénovés et équipés par la Régie des Bâtiments (chauffage, peinture, électricité, sanitaires et électroménager).

Didier Reynders

C’est l’Office des Etrangers qui assure l’organisation de la vie des familles jusqu’à leur départ. L’Office des Etrangers a ainsi désigné des «coaches» qui encadrent les familles au jour le jour. Ces coaches ont été sélectionnés au sein du personnel de l’Office des Etrangers pour leurs compétences en gestion des relations humaines. Actuellement, il s’agit de quatre femmes, deux francophones et deux néerlandophones, ayant des diplômes d’anthropologie, de psychologie, de criminologie et de communication. Ces coaches ont pour mission de suivre, d’accompagner et de préparer les familles à leur retour. Ainsi, ils procèderont à toutes les démarches nécessaires à l’identification des membres de la famille (identité et nationalité) et à leur retour. Cette mission s’effectuera en étroite collaboration avec les services d’exécution compétents de l’Office des Etrangers. Les coaches veilleront aussi à garantir un encadrement adapté et complet des familles durant leur séjour dans ces nouveaux logements, les coaches faciliteront les relations avec les commerçants, les écoles et les médecins. Ce nouvel encadrement donné aux familles devrait permettre de faciliter le retour dans de bonnes conditions. Le retour volontaire reste la solution privilégiée par l’Office des Etrangers. En cas de refus de départ, l’Office des Etrangers devra organiser un retour forcé.

Logement

Grâce à la mise en place de ce projet, la Belgique est devenue une référence au niveau européen et international. En effet, le Commissaire européen Jacques Barrot en charge de la Justice et des Affaires intérieures ainsi que le Directeur général de l’Organisation internationale des migrations William Swing, ont exprimé le souhait de visiter ces logements pour familles. En décembre dernier, le Commissaire aux droits de l’homme du Conseil de l’Europe Thomas Hammarberg a visité ces structures et a exprimé sa satisfaction de voir les familles vivre dans des habitations distinctes des centres fermés.
Les premiers logements ont été ouverts à Zulte en octobre 2008.