Actu

Didier Reynders : «Une autre majorité est peut-être possible, sans les socialistes»

Didier Reynders

Invité jeudi soir du magazine politique «Terzake» de la VRT, Didier Reynders a clairement indiqué, en néerlandais cette fois, qu’il fallait aller vers une « autre majorité sans le PS » en Région wallonne au lendemain des élections régionales du 7 juin.
Didier Reynders a tout d’abord précisé qu’il ne reviendrait pas sur ses déclarations : « Certains membres du Parti socialiste, comme MM. Donfut ou Moureaux, sont allés trop loin en adoptant la même attitude que certains partis populistes, en mettant tout le monde dans le même sac. Une attitude adoptée vis-à-vis des Libéraux mais aussi du cdH ou d’Ecolo ».
« Ce n’est pas parce qu’il y a des problèmes au sein du PS qu’il faut aller chercher des problèmes chez les autres,» a dit Didier Reynders.
Le Président du MR, Vice-Premier Ministre et Ministre des Finances est d’avis que les socialistes « doivent faire une cure d’opposition si l’on veut un vrai changement en Région wallonne ».
« Depuis vingt ans, il est presque impossible de déceler le moindre changement au sein du PS… Je suis entré au Parlement en 1992, il y a eu une succession d’affaires, Agusta, etc. A chaque fois, ils ont dit ‘plus jamais’, que cela allait changer. Et rien ne change… Depuis cinq ans, on assisté à toute une série de démissions, mais ça ne change toujours pas, » a rappelé Didier Reynders.
« C’est presque impensable de continuer comme ça. J’ai essayé de constituer un autre gouvernement avec l’orange bleue, avec le résultat que l’on sait. Mais, aujourd’hui, pour la Wallonie, je pense qu’il est nécessaire d’aller vers une autre majorité, sans le PS, » a-t-il souligné.
Et le Président du MR de conclure : « Selon de derniers sondages, il serait possible pour le Mouvement Réformateur, comme en 2007, d’être la première formation politique au soir du 7 juin. De même, il serait possible pour les Ecolos d’enregistrer une forte progression. Une autre majorité est peut-être possible pour la Wallonie. Waarom niet een andere meerderhied, zonder de socialisten ?»
«Terzake» (littéralement : à propos…) est l’émission politique la plus suivie quotidiennement en Flandre.