Actu

Didier Reynders remet à Eddy Merckx le Special Federauto Award 2010

Voir notre diaporama en bas de page …
C’est mercredi soir dans le cadre prestigieux de l’hôtel Dolce de La Hulpe que Didier Reynders a remis le Special FEDERAUTO Award 2010 à Eddy Merckx, récompensant ainsi le plus grand sportif belge de tous les temps pour une carrière aussi unique qu’exceptionnelle par la dimension de ses exploits.

Mais le prix remis par le Vice-Premier Ministre et Ministre des Finances n’honore pas seulement «l’Ogre» pour ses exploits vélocipédiques, car FEDERAUTO, la confédération belge du commerce et de la réparation automobiles et des secteurs connexes, aussi tenu à récompenser Eddy Merckx pour ses contributions à de multiples causes humanitaires ou caritatives.
FEDERAUTO a rappelé à cette occasion la prestigieuse carrière du plus grand de nos champions : 525 victoires, 4 fois champion du monde en 64 chez les amateurs à Sallanches, puis en 67 à Heerlen aux Pays-Bas, en 1971 à Mendrisio en Suisse et en 1974 à Montréal, 17 victoires aux épreuves des Six jours sur piste, 7 fois Milan-San Remo, le record du monde de l’heure, 3 fois Paris-Roubaix, 5 fois Liège-Bastogne-Liège, 3 fois Paris-Nice, 5 fois le Tour de France, 5 fois le Tour d’Italie…
Autant de souvenirs, autant d’émois qui font que tout Belge est aujourd’hui fier de pouvoir se dire compatriote d’Eddy Merckx.

Eddy Merckx et Didier Reynders

Mais au-delà de ces exploits, le nom du plus grand sportif de tous les temps à continué de briller dans la fabrication de cycles hauts de gamme dont les qualités sont depuis peu au service d’une des plus prestigieuses équipes du Pro Tour.
C’est pour tout cela que FEDERAUTO a été particulièrement heureuse et honorée de pouvoir lui décerner un Special FEDERAUTO Award. Un trophée bien modeste en regard de ce que son détenteur a pu représenter et représentera encore longtemps pour le monde du cyclisme belge.

Eddy Merckx, Didier Reynders et Herman De Croo

Le jury FEDERAUTO était présidé cette année par le Ministre d’Etat libéral Herman De Croo.