Actu

Destruction de biens culturels au Mali : je salue la décision de la Cour pénale internationale

Par 30 septembre 2016 Pas de commentaire

Je me joins à l’UNESCO et au Gouvernement malien pour saluer la décision prise par la Cour pénale internationale, ce 27 septembre 2016, de reconnaître A. Al Faqi Al Mahdi, ex-djihadiste membre d’Ansar Dine, coupable de crimes de guerre consistant en la destruction de bâtiments à caractère religieux et historique dans la ville de Tombouctou. Ces bâtiments étaient classés au patrimoine mondial de l’humanité.

L’accusé a été condamné à 9 ans de prison. Celui-ci a dès le début de l’affaire collaboré avec la Cour dans le cadre de son procès et a plaidé coupable.

Cette affaire est la première dans le contexte de l’enquête du Bureau du Procureur concernant la situation au Mali, déférée à la Cour pénale internationale par le Gouvernement malien le 13 juillet 2012. Il s’agit aussi de la première affaire de la Cour pénale internationale portant sur la destruction de biens culturels. Cette décision crée ainsi une nouvelle jurisprudence qui met en lumière la gravité des crimes contre le patrimoine culturel et religieux.

>>> COMMUNIQUE DE PRESSE (F/N/E) : Didier Reynders salue la décision de la Cour pénale internationale sur la destruction de biens culturels au Mali