Actu

27 janvier, Journée internationale de commémoration de la mémoire des victimes de l’Holocauste

Il y a  67 ans, jour pour jour, Auschwitz-Birkenau, le camp d’extermination nazi le plus tristement célèbre, était libéré.
Dans ce camp et dans d’autres, plusieurs millions de personnes ont été systématiquement brutalisées et assassinées. Au total, six millions de Juifs, mais aussi de Roms et Sintis ont péri dans ce génocide. Des prisonniers politiques, des homosexuels et des membres d’autres groupes ont également été persécutés et ont perdu la vie.
D’innombrables hommes, femmes et enfants ont subi les horreurs des ghettos et des camps de la mort nazis, et ont heureusement survécu. Leurs témoignages, leurs récits doivent se transmettre de génération en génération. Ils sont  cruciaux pour une bonne éducation à la mémoire de la Shoah.
En cette journée internationale de commémoration de la mémoire des victimes de l’Holocauste, je tiens à marquer ma solidarité avec tous ceux qui ont été les victimes de cette horreur, avec leurs familles et leurs descendants.
La Belgique assumera, dès le mois de mars et pendant une année, la Présidence de la International Task Force for Holocaust Education, Remembrance and Research.
Dans le respect du souvenir et la conviction de la nécessité de continuer à le transmettre, cette Présidence sera notamment l’occasion de mettre en lumière sur le plan international les décisions prises et les politiques qui ont été menées, tant au plan fédéral qu’à celui des entités fédérées, en matière de travail de mémoire et d’éducation de la Shoah.
La Belgique est résolue à redoubler d’efforts pour la promotion des Droits de l’Homme et la lutte contre toute forme de racisme et d’antisémitisme.
L’humanité doit nous préserver de nouveaux génocides, tragiques héritages du vingtième siècle.
>>> COMMUNIQUE DE PRESSE (F/N): Ce vendredi 27 janvier est la Journée internationale de commémoration de la mémoire des victimes de l’Holocauste. La Belgique présidera bientôt la International Task Force for Holocaust Education, Remembrance and Research