- Didier Reynders - http://www.didierreynders.be -

Didier Reynders rencontre Ahmet Üzümcü – directeur général de l’Organisation pour l’interdiction des armes chimiques (OIAC) en présence de Steven Vandeput – Ministre de la Défense

Posted By superadmin On 7 mars 2018 @ 13 h 00 min In 2018 - Mars,Articles | Comments Disabled

Le Ministre de la Défense Steven Vandeput et moi-même avons reçu aujourd’hui, au Palais d’Egmont à Bruxelles, le Directeur général de l’Organisation pour l’Interdiction des Armes Chimiques (OIAC) Ahmet Üzümcü.

L’OIAC contrôle le respect de la Convention sur l’interdiction des armes chimiques de 1993, qui interdit la détention et l’usage d’armes chimiques. Au cours de ses vingt années d’existence, l’organisation a contrôlé la destruction de 96% du stock mondial d’armes chimiques. Le travail mené par cette organisation est devenu d’autant plus important en raison de l’utilisation d’armes chimiques en Syrie par le régime et les groupes rebelles. Pour rappel, l’OIAC a reçu en 2013 le Prix Nobel de la Paix.

La Belgique participe à la lutte contre les armes chimiques. La première attaque massive aux gaz chimiques a eu lieu dans notre pays au cours de la Première Guerre Mondiale. Nous commémorons cette année la fin de cette guerre.

Le désarmement et la non-prolifération sont des priorités solidement ancrées dans la diplomatie belge. La lutte contre l’impunité pour l’utilisation d’armes chimiques se place également en haut de l’agenda.

La situation en Syrie témoigne malheureusement que cette lutte, même 100 ans après le massacre d’Ypres, n’est pas encore achevée. L’OIAC joue un rôle central dans cette lutte. Grâce à ses enquêtes expertes et impartiales, l’organisation a en effet pu prouver l’utilisation répétée d’armes chimiques en Syrie. La Belgique condamne l’utilisation d’armes chimiques par le régime et les groupes rebelles en Syrie. Il s’agit de crimes de guerre qui doivent être punis. La Syrie est devenue membre de l’OIAC en 2013 et doit respecter les obligations qui en découlent.

J’ai appelé le régime syrien à apporter toute la clarté requise au sujet de son programme d’armes chimiques à l’OIAC. J’ai également souligné l’importance d’une application universelle de la Convention sur l’interdiction des armes chimiques. Je tiens à appeler les quatre pays qui ne l’ont pas encore fait (Corée du Nord, Egypte, Soudan du Sud et Israël) à adhérer à la Convention. Je me réjouis des démarches entreprises par le Soudan du Sud à cet égard.

En conclusion, j’ai remercié Ahmed Üzümcü pour son travail à la tête de l’OIAC. Il a confirmé que l’organisation pourrait continuer à compter sur l’expertise et le soutien de la Belgique.

>>> COMMUNIQUE DE PRESSE (F/N/E): La Belgique soutient la lutte contre l’utilisation des armes chimiques


Article printed from Didier Reynders: http://www.didierreynders.be

URL to article: http://www.didierreynders.be/2018/03/07/didier-reynders-rencontre-ahmet-uzumcu-directeur-general-de-lorganisation-pour-linterdiction-des-armes-chimiques-oiac-en-presence-de-steven-vandeput-ministre-de-la-defense/

Copyright © 2011 Didier Reynders. All rights reserved.