Accueil  »  2017 - Décembre  »  Conférence-déjeuner au Cercle Gaulois en partenariat avec le Cercle Royal Africain et de l’Outre-Mer
déc 4, 2017

Conférence-déjeuner au Cercle Gaulois en partenariat avec le Cercle Royal Africain et de l’Outre-Mer

A l’invitation du Cercle Gaulois et du Cercle Royal Africain et de l’Outre-Mer, j’ai participé ce 4 décembre à un déjeuner-conférence sur le thème « Belgique – Afrique : amour, désamour » en présence de plusieurs centaines de membres des deux cercles. Je suis revenu sur la situation politique dans certains pays en crise, comme la République Démocratique du Congo et le Burundi, mais j’ai également tenté de retracer les grandes lignes de notre politique africaine. Pour moi, l’enjeu n’est pas de savoir quand l’Afrique s’éveillera, car une partie du continent est déjà en plein développement, mais plutôt comment permettre aux autres pays de suivre la même voie.

L’action de la Belgique se caractérise par une expertise incontestable qu’il convient de continuer à valoriser. Des liens forts se sont construits entre nos peuples et permis des échanges qu’il convient de développer. Avec l’inauguration d’une nouvelle chancellerie en République Démocratique du Congo, la Belgique souhaite réaffirmer son engagement.  La Belgique témoigne aussi de sa solidarité avec des populations frappées par des conflits (au Sahel, en RDC, au Burundi) et qui vivent souvent aussi dans des conditions très précaires, comme j’ai pu le voir dans certains quartiers de Kinshasa.   Nous développons pour cela une approche globale qui intègre notamment l’action sur le plan de la défense, de la coopération et de la diplomatie. Enfin, nous voyons l’Afrique comme une terre d’opportunités. Nos entreprises disposent d’atouts et il y a un intérêt des pays africains dans la transformation locale de produits. Dans tous les thèmes qui ont été évoqués, la question de la gouvernance dans différents pays africains est fondamentale.

Galerie photos :

Voir toutes les galeries


  • Archives


Imprimer cet article