Accueil  »  2017 - Octobre  »  Crans Montana Forum: l’avenir de l’Europe réside dans des progrès concrets et dans ses valeurs
oct 27, 2017

Crans Montana Forum: l’avenir de l’Europe réside dans des progrès concrets et dans ses valeurs

Ce jeudi 26 octobre, j’ai participé à la remise du Prix de la Fondation Crans Montana à l’occasion du Forum 2017.

Le Forum Crans Montana est une organisation suisse qui oeuvre pour un monde plus humain et plus impartial. Pour ce faire elle encourage la coopération internationale et la croissance globale. Le Forum représente une occasion d’échanges entre responsables économiques et politiques.

Dans mon intervention sur « l’avenir de l’Europe qui affronte chaque jour de nouveaux défis », j’ai approfondi les questions de sécurité auxquelles nous sommes confrontés.

Un premier enjeu sécuritaire est lié aux combattants radicalisés partis en Syrie, en Irak, dont certains reviennent.

En conséquence des conflits dans le sud mais également du changement climatique, de situations de pauvreté, de la malgouvernance, l’on compte aujourd’hui 60 millions de déplacés dans le monde, dont un million, au moment de la crise de 2015, ont frappé à la porte de l’Europe.

Dans ce contexte, on a vu pousser des scepticismes, des extrêmes, mais apparaître aussi une certaine satisfaction à l’élection d’un Premier Ministre néerlandais libéral pro-européen, d’un Président français qui est un Européen convaincu. Madame Merkel, également très investie, redémarre pour un Gouvernement en Allemagne.

L’avenir réside dans des solutions européennes concrètes. Il faut renforcer l’ancrage économique de l’Europe, au moins dans la zone Euro, par des mesures sociales et fiscales, par une véritable union bancaire. Il faut intégrer davantage la politique de sécurité et de défense, et développer une vraie politique étrangère commune. Nous veillons à faire progresser une politique migratoire en travaillant avec les pays d’origine, en tentant de travailler avec les pays de transit mais il faut une révision de notre système d’asile (conventions de Dublin) pour assurer la solidarité et la responsabilité de l’Europe car il est de notre devoir d’accueillir des réfugiés, qui sont persécutés ou menacés. Mais il y va aussi de la solidarité entre pays européens que tous prennent leurs responsabilités en matière d’accueil.

J'ai eu le plaisir de recevoir une marque de sympathie pour ma fidélité à l'organisation et aux objectifs de Crans Montana

D’ici aux élections européennes de juin 2019, il faudra des progrès et des solutions concrètes dans ces domaines.

Nous avons une conviction : il faut à la fois s’intégrer entre voisins, atteindre une intégration régionale la plus forte possible car c’est la meilleure façon de lutter contre les conflits, contre les divisions et de garantir le développement, et de le faire sur des valeurs. Moi je rêve qu’à côté de ce que l’on fait dans le cadre des Nations Unies ou du Conseil de l’Europe, on ose analyser la situation de l’Etat de droit à l’intérieur de l’Union. Car nous voulons porter porter ces valeurs dans le monde mais, si nous voulons être crédibles, il faut peut-être moins donner de leçons mais travailler davantage par l’exemple. Je suis heureux de compter à présent un peu plus de la moitié des Etats européens dans ce sens.

>>> Interview de Didier Reynders au Crans Montana Forum


Imprimer cet article