Accueil  »  2017 - Juillet  »  Avancer et relancer l’Europe à travers des politiques concrètes et des partenariats
juil 13, 2017

Avancer et relancer l’Europe à travers des politiques concrètes et des partenariats

A l’invitation de Paris Match, aux côtés de l’Ambassadrice de France, je me suis exprimé sur les enjeux européens.

Le Brexit est devant nous. Le terrorisme est toujours présent. L’évolution en Turquie est marquée par un recul de l’Etat de droit. La relation avec la Russie reste compliquée, notamment vu la situation dans l’Est de l’Ukraine. Le nouveau Président américain emmène avec lui un certain nombre d’incertitudes…

Ce contexte est source de craintes mais peut également être source d’opportunités pour un redémarrage de l’Europe. L’UE peut endosser un rôle de leader dans certains dossiers, comme le changement climatique. Mais surtout, à côté du Brexit, il va falloir relancer le projet européen à travers des initiatives qui permettront aux populations de refaire confiance à l’Europe parce qu’on crée de l’emploi, on établit de nouvelles politiques migratoires, on développe une vraie politique internationale.

L’Europe est traversée de mouvements populistes, à gauche comme à droite. Aujourd’hui, souligner l’apport de l’Europe en termes de paix et de démocratie ne suffit plus, il faut réenchanter les populations. Plus récemment, des scrutins importants ont mis en avant des leaders véritablement engagés dans le processus européens, comme le Président Macron. Cela montre qu’un certain nombre de citoyens croient que quelque chose est possible. Cette attente est une opportunité mais, à défaut de réponses politiques concrètes, la déception sera grande.

Dans cette dynamique, on a besoin du moteur franco-allemand. On a également besoin qu’une série de partenaires participent à la démarche. La Belgique s’inscrit dans une dynamique avec le Benelux. L’enjeu est de savoir si l’on peut relancer la machine à 27 ou en différenciant le processus dans certains domaines afin d’avancer avec ceux qui veulent avancer.

De manière bilatérale, la Belgique collabore avec la France dans la lutte contre le terrorisme, en sécurité et défense avec notamment des achats communs de matériel militaire, en matière économique et sociale sur le statut des travailleurs détachés par exemple. Ce sont des éléments que l’on peut mettre sur la table vis-à-vis d’autres partenaires pour montrer certains exemples et tenter de les faire adopter par d’autres.


Imprimer cet article