Accueil  »  2016 - Avril  »  Elections au Congo : nous sommes dans un momentum
avr 29, 2016

Elections au Congo : nous sommes dans un momentum

Au retour de ma mission en Angola et en République démocratique du Congo, j’étais l’invité de La Première ce vendredi.

J’ai insisté sur deux débats à l’égard du Congo.

Il y a une responsabilité individuelle des dirigeants politiques, du Gouvernement, de l’opposition, mais aussi des dirigeants des services de sécurité. Ceux-ci doivent utiliser la force de manière proportionnée et éviter les arrestations arbitraires, nombreuses ces derniers temps. Sinon il y aura des comptes à rendre.

La responsabilité individuelle, surtout au moment d’un débat électoral qui va devoir venir, est un élément très important. Il y aura des conséquences si l’on continue à voir déraper la situation sécuritaire et donc les droits de l’homme.

Au niveau international, nous n’hésitons jamais à franchir le pas des sanctions.

L’autre débat, c’est lancer le processus électoral. Il faut à présent, avec les Nations Unies, avec l’Union africaine, et leurs envoyés, que le processus démarre. On revoit le fichier électoral, c’est en cours. Il faudra voir quelles élections : présidentielles, législatives certainement, peut-être locales. Et à quel moment, avec quel financement. Mais nous sommes dans un momentum : c’est maintenant qu’il  faut régler ces éléments.

Si on attend trop longtemps, on risque de voir dériver la situation comme on l’a vue dériver dans d’autres pays.

>>> Interview du 29/4/16 sur Matin Première

>>> Sur le même sujet : Le Congo doit maintenant franchir des étapes en vue des élections


Imprimer cet article