Accueil  »  2012 - Mars  »  « Premier Chagrin », d’Eva Kazan
mar 19, 2012

« Premier Chagrin », d’Eva Kazan

Que faut-il faire à l’approche de la disparition d’un être cher ? Faut-il taire la maladie aux parents et aux enfants ?… Le dernier roman de l’auteure belge Eva Kavian, dont le titre pourrait faire penser aux premières larmes amoureuses, aborde avec beaucoup de finesse ces profondes questions.

« Premier Chagrin » raconte l’histoire de Sophie, 14 ans, et d’une vielle dame, Mouche, gravement malade.

Pour la première fois, la jeune fille répond à une annonce pour faire du baby-sitting et se retrouve, avec surprise, devant une grand-mère. Cette dame cherche une baby-sitter pour l’aider à s’occuper de ses quatre petits-enfants, car elle souffre d’un cancer et se sait condamnée.

Sophie s’attache à cette femme de caractère qui veut vivre chaque instant de son mieux, mais l’adolescente commence à trouver étrange que les enfants n’arrivent pas. Petit à petit, celle-ci découvre ainsi le douloureux secret de Mouche : si ses petits enfants ne viennent pas, c’est parce que l’un d’eux est devenu aveugle suite à une négligence de sa grand-mère…

Surtout, une merveilleuse relation, touchante et émouvante, s’établit entre Sophie et Mouche.

Au-delà des sujets tels que la mort et la maladie, les thèmes du mensonge, de la vérité, de la culpabilité mais également de la complicité entre les êtres et des relations familiales sont ici abordés.

Le message est humble et fort. Et les personnages, attachants.

Ce roman, présenté à nouveau par Eva Kazan à la Foire du Livre, mérite l’attention de tous, jeunes et moins jeunes.

>>> Voir aussi la page « mes bouquins »

FacebookTwitterLinkedInGoogle BuzzShare
Imprimer cet article