Accueil  »  2011 – Mai  »  Les Belges une nouvelle fois à l’honneur au Festival de Cannes
mai 23, 2011

Les Belges une nouvelle fois à l’honneur au Festival de Cannes

Didier Reynders au Festival de Cannes (2011)

Didier Reynders a assisté ce dimanche 22 mai à la cérémonie de clôture du 64ème Festival de Cannes. Un Festival où les Belges ont une nouvelle fois brillé de par leur talent et leur créativité. Les Frères Dardenne, que l’on retrouve aux côtés notamment de leur équipe sur ce souvenir de la soirée de gala, ont ainsi remporté leur sixième récompense cannoise, le Grand Prix du Jury, pour « Le Gamin au Vélo », leur dernier film avec Cécile De France et le jeune Thomas Doret.

Outre Jean-Pierre et Luc Dardenne, Bouli Lanners a obtenu avec « Les Géants » deux prix dans le cadre de la Quinzaine des Réalisateurs: le Prix SACD (Société des auteurs et compositeurs dramatiques) ainsi que le Art Cinéma Award de la Confédération internationale des Cinémas d’Art et d’Essai (CICAE).

Du côté des courts-métrages, le cinéma belge s’est aussi distingué : une mention spéciale a été attribuée à « Badpakje 46″ de notre compatriote Wannes Destoop.

Le Ministre des Finances se réjouit de cette présence belge sous d’illustres projecteurs. « Année après année, nous sommes heureux de voir les Belges marquer toujours plus de leur empreinte cette immense vitrine cinématographique qu’est le Festival de Cannes », indique Didier Reynders. Qui, en tant que « père » du système du Tax Shelter, se félicite également de ce que les montants investis dans le secteur de l’audiovisuel et du cinéma en Belgique soient aujourd’hui en moyenne de 90 millions d’euros annuels et au total depuis 2004 d’environ un demi-milliard. Un bol d’oxygène qui a permis de réduire le déficit structurel de financement dont souffrait ce secteur et qui est devenu véritablement indispensable pour la production de nombre d’oeuvres de qualité dans notre pays.

Ainsi, les six longs métrages belges présentés à Cannes ont tous bénéficié du Tax Shelter pour un total de près de 5 millions d’euros investis. Une œuvre comme le Gamin au Vélo a été soutenue à hauteur d’environ 1,5 million par ce système.

Pour rappel, le système du Tax Shelter est un mécanisme de déduction fiscale grâce auquel une société qui souhaite investir dans le soutien de la production audiovisuelle bénéficie d’une exonération de ses bénéfices réservés imposables à concurrence de 150 % des sommes effectivement versées.

Les quatre autres longs métrages belges présents sur la Croisette étaient « La Source des Femmes », « L’Exercice de l’Etat », « Blue Bird » et « La Fée », qui a eu l’honneur d’ouvrir la Quinzaine des Réalisateurs.

Félicitations aux Belges à Cannes ! Le rendez-vous est d’ores et déjà pris pour l’année prochaine !


Imprimer cet article