Accueil  »  2011 – Mars  »  Eurostat – Statistics for policymaking : Europe 2020
mar 10, 2011

Eurostat – Statistics for policymaking : Europe 2020

Voir notre diaporama en bas de page …

Didier Reynders

Dans le cadre d’une conférence européenne organisée par Eurostat, le Vice-Premier Ministre et Ministre des Finances Didier Reynders est intervenu sur le thème « Statistics for Europe 2020 : statistics for evidence based decision making » en présence de José Manuel Barroso, Président de la Commission européenne et Walter Radermacher, directeur d’Eurostat.

La stratégie UE 2020 est la nouvelle stratégie de l’Union européenne pour stimuler une croissance intelligente, durable et inclusive au sein de l’Union européenne. L’Union européenne a définit 5 objectifs principaux (emploi, innovation, environnement, éducation et pauvreté) et un set d’indicateurs pour mesurer les progrès obtenus. Ces objectifs sont intereliés et se renforcent mutuellement.

Didier Reynders

Tout d’abord, Didier Reynders a abordé le rôle des statistiques dans la prise de décision. L’Etat, et plus largement l’ensemble des parties prenantes de notre société, a besoin d’indicateurs statistiques au moment de la définition de la politique mise en place, mais également durant son pilotage et son évaluation finale. Durant ces dernières années, la demande de données statistiques fiables et harmonisées s’est considérablement accrue.  L’évaluation des politiques au travers des indicateurs est devenue une exigence démocratique de transparence et d’objectivité des résultats obtenus par les dirigeants politiques.

Didier Reynders a souligné le rôle central du PIB, indicateur reconnu et accepté universellement, comme indicateur de premier plan de la stratégie. C’est par l’augmentation de notre croissance que l’Union européenne peut répondre aux défis de demain, notamment le vieillissement de la population. L’augmentation du produit intérieur brut contribue au plein emploi et permet de garantir la pérennité de notre modèle économique et sociale.

Didier Reynders

Cependant, aucun indicateur n’est parfait et suffisant à lui tout seul pour décrire la complexité de notre société. Le PIB conserve sa pertinence mais il est logique de disposer d’un set d’indicateurs qui enrichissent les statistiques plus traditionnels sans, pour autant, les remplacer. Le PIB ne tient pas suffisamment compte du secteur non marchand, de la distribution des revenus ou de la sur utilisation du capital environnemental par exemple.

Avec la stratégie UE 2020, on dispose donc d’un tableau de bord d’indicateurs économiques, sociaux et environnementaux  pour mesurer l’évolution de notre société. Ces indicateurs seront complétés d’indicateurs budgétaires et mesurant la compétitivité dans le cadre du semestre européen.

Galerie photos :

Voir toutes les galeries


  • Archives


Imprimer cet article