Accueil  »  2009 - Février  »  Un groupe de travail créé à l’initiative de Didier Reynders va étudier l’impact de la crise financière sur l’octroi de crédits aux entreprises et aux particuliers
fév 19, 2009

Un groupe de travail créé à l’initiative de Didier Reynders va étudier l’impact de la crise financière sur l’octroi de crédits aux entreprises et aux particuliers

Un groupe de travail créé à l’initiative de Didier Reynders a été mis en place par la Banque Nationale de Belgique (BNB) pour étudier l’évolution des crédits accordés aux entreprises et aux particuliers à la suite de la crise financière.

La mise en place de ce groupe, dont la première réunion a eu lieu mardi, répond à la volonté du Gouvernement fédéral de mesurer l’impact de la crise financière sur les conditions d’octroi des crédits au secteur privé.

Ce groupe de travail est, plus précisément, « chargé procéder à une analyse approfondie de la situation du crédit aux entreprises en Belgique et établir des recommandations en vue d’améliorer l’accès de celles-ci au financement dont elles ont besoin. »

Cette étude sera réalisée avec la collaboration d’autres organisations concernées, à savoir : la Commission Bancaire, Financière et des Assurances (CBFA), la Fédération des Entreprises de Belgique (FEB), la Fédération Belge du Secteur Financier (Febelfin), l’Union Professionnelle des Entreprises d’Assurances (Assuralia), VOKA (Réseau des Entreprises flamandes), l’Union des Classes Moyennes (UCM), l’Union Wallonne des Entreprises (UWE) et UNIZO (Union des Entrepreneurs indépendants en Flandre – Unie van Zelfstandige Ondernemers).

Cette étude sera durant les prochaines semaines affinée de manière à pouvoir formuler des recommandations pour, en particulier, améliorer l’accès des entreprises au crédit nécessaire pour assurer le financement de leurs activités.

La Banque nationale de Belgique avait pointé du doigt la semaine dernière dans son rapport annuel le fait que le crédit aux entreprises avait ralenti depuis le printemps 2008.


Imprimer cet article