Accueil  »  2009 - Janvier  »  Banques : Je continuerai à assumer mes responsabilités jusqu’au bout, déclare Didier Reynders
jan 23, 2009

Banques : Je continuerai à assumer mes responsabilités jusqu’au bout, déclare Didier Reynders

« Je continuerai à assumer mes responsabilités et j’irai jusqu’au bout, » a déclaré vendredi Didier Reynders à propos des mesures prises en faveur des banques frappées par la crise financière, de la nécessité de préserver l’épargne, de sauvegarder l’emploi et de veiller aux intérêts des actionnaires.

Le Vice-Premier Ministre et Ministre des Finances a également fait cette déclaration à propos de la position qu’il avait adoptée plus tôt cette semaine en faveur d’un deuxième plan de sauvetage qui s’avérerait nécessaire pour d’autres banques.
«Dans les jours et les semaines à venir, il y aura probablement encore d’autres efforts à faire pour aider certaines institutions financières,» a indiqué Didier Reynders. .

« J’ai fait ma deuxième déclaration sur une deuxième opération de sauvetage des banques après une réunion de l’Ecofin (le Conseil des Ministres de l’Economie et des Finances de l’Union européenne). A l’Europe, tout le monde était convaincu mardi qu’il y a un problème. Il n’y a qu’ici que ce n’est pas le cas et je le regrette, » a dit Didier Reynders. Certains Etats membres comme la Grande-Bretagne ont déjà adopté de nouveaux plans, a-t-il ajouté en substance.

Interviewé dans Matin Première, sur les ondes de la RTBf, dans le Grand Jury de RTL-TVi, et aussi par la Dernière Heure, Didier Reynders a également évoqué la crise de la grande banque flamande KBC.

Pour le Vice-Premier Ministre et Ministre des Finances, « le fédéral a été mis hors jeu dans le dossier KBC parce que certains, au fédéral, exigent désormais des rapports d’experts et des documents écrits. » Une allusion implicite aux déclarations faites jeudi par Elio Di Rupo, le Président du PS.

« J’assume totalement mes responsabilités à propos de ce qui a été fait dans le dossier KBC et précédemment, j’irai jusqu’au bout, » a dit le Vice-Premier Ministre et Ministre des Finances.

« Je regrette cependant qu’au gouvernement fédéral il n’ait pas été possible de répondre à la demande de la KBC. Mais je remercie le gouvernement flamand de l’avoir fait. Je suis pour le maintien de la solidarité fédérale, aussi lorsque les transferts doivent se faire du sud au nord, » a-t-il expliqué.

A propos d’autres propos tenus par le Président du PS, selon lequel des pistes autres que BNP Paribas pour Fortis étaient toujours ouvertes, Didier Reynders a déclaré que c’était « contraire à ce qui a été décidé au gouvernement. Je ne peux pas empêcher certains commentateurs de donner leur analyse. Moi je répète, je prends mes responsabilités au sein d’un gouvernement. »

Le Vice-Premier Ministre et Ministre des Finances a également réitéré à propos de l’affaire Fortis que ni lui, ni son cabinet n’ont fait pression sur la justice.

« Je ne redoute pas les questions de ceux qui siègent dans la commission Fortis, Quand des décisions étaient prises en Kern (Comité ministériel restrreint), je suppose que tout le monde savait ce qu’il faisait, non…?, » a déclaré Didier Reynders.

Enfin, à propos des mesures prises en faveur des ménages, Didier Reynders a rappelé que tous vont bénéficier d’un bonus de 34 euros sur la facture d’électricité.

« Ce que nous allons faire, c’est donner une réduction sur facture à tous les ménages, qui sont tout de même quatre millions. Et pour que tout le monde en profite, on va agir sur la facture d’électricité, le bonus devant être octroyé avant juin, » a-t-il précisé.


Imprimer cet article