- Didier Reynders - http://www.didierreynders.be -

Centre Belge de la Bande Dessinée

Posted By ALYS On 18 octobre 2005 @ 0 h 00 min In Articles | Comments Disabled

Le Centre Belge de la Bande Dessinée, libéré de loyer et de ses dettes, se voit offrir un subside d’un million d’euros, annonce Didier Reynders.

Centre Belge de la Bande Dessinée

Le Centre Belge de la Bande Dessinée (CBBD), temple et gardien d’un art à la spécificité internationalement reconnue et appréciée, ne devra plus payer de loyer et ses dettes vis-à-vis de la Régie des Bâtiments qui seront apurées, a annoncé ce mercredi 19 octobre Didier Reynders, Vice-Premier Ministre et Ministre des Finances.

Le Ministre Didier Reynders et Monsieur Michel Leloup, directeur général

En charge de la Régie, Didier Reynders, représentant le gouvernement fédéral, a indiqué lors d’une conférence de presse que le Centre installé depuis 16 ans dans le superbe bâtiment du 20 rue des Sables conçu par l’architecte Victor Horta, et qui reçoit quelque 250.000 visiteurs par an, « bénéficiera de toutes les mesures nécessaires pour que l’Etat ne réclame pas les loyers dus depuis 1992, soit quelque 100.000 euros par an. Le bâtiment sera mis gratuitement à disposition du musée. »

Le Ministre Didier Reynders et Monsieur Michel Leloup, directeur général

« Le Conseil des ministres a, en outre, décidé vendredi dernier d’accorder un subside exceptionnel d’un million d’euros sur les fonds de la Loterie Nationale à l’asbl Centre Belge de la Bande Dessinée afin de donner une impulsion nouvelle à ses activités, » a encore dit Didier Reynders.

Centre Belge de la Bande Dessinée

Le CBBD a été créé en 1989, le CBBD et avait reçu l’assurance de ne pas devoir payer le moindre loyer pour utiliser l’infrastructure des anciens magasins Waucquez, propriété de la Régie des Bâtiments.

Trois ans plus tard, aucune solution politique n’ayant été trouvée, un loyer d’environ 100.000 euros par an avait été réclamé mais jamais payé, le CBBD étant faiblement subventionné.
«Ce subside d’un million d’euros est un vrai cadeau, c’est un nouveau départ,… Il nous permettra de moderniser les expositions permanentes, de prendre un nouveau départ et de donner d’autres couleurs au Centre,» a déclaré Jean Auquier, directeur de la communication du CBBD.

Le CBBD bénéficie d’un subside annuel de 65.000 euros, en charge pour 2/3 par la Communauté française et pour 1/3 par la Vlaamse Gemeenschap Commissie. Cette somme ne représentait en 2004 que 5,02 pc du budget du Centre.

Le fait d’être faiblement subventionné par les différents niveaux de pouvoirs publics n’a pas empêché le CBBD, depuis 16 ans, de mener de très nombreuses actions de promotion pour la bande dessinée, en Belgique et à l’étranger: plus de 120 expositions dans ses murs et autant à l’extérieur, un centre de documentation unique au monde, des projets pédagogiques performants, ainsi que de nombreuses actions concertées avec, notamment, les pouvoirs publics francophones, flamands, bruxellois et fédéraux (accueil de délégations, animations, organisation de concours, production de documents, conférences et conseils à l’étranger, etc.).

Didier Reynders a rencontré à l’occasion de cette conférence de presse le Président du conseil général et de l’association du Centre Belge de la Bande Dessinée, Guy Dessicy, le directeur général Michel Leloup, le directeur de la communication, Jean Auquier, le responsable des relations publiques, Willem Degyaeve et Julie Moulia, stagiaire au CBBD.

Voir également le site Internet : http://www.actuabd.com/article.php3?id_article=2944


Article printed from Didier Reynders: http://www.didierreynders.be

URL to article: http://www.didierreynders.be/2005/10/18/centre-belge-de-la-bande-dessinee/

Copyright © 2011 Didier Reynders. All rights reserved.